Actualités

FC Annecy
5V7A5205-2

National 1 (J13) – Conférence de presse d’avant match (FC Annecy – Le Mans FC)

04 nov. 2021
Actualité
L’attaquant du FC Annecy, Madyen El Jaouhari, et l’entraîneur Laurent Guyot étaient en conférence de presse ce jeudi avant la réception du Mans après un week-end sans match, au Parc des Sports (vendredi à 19h).
 
Madyen El Jaouhari, attaquant du FC Annecy

 

Comment ça va avec tous ces blessés dans le secteur offensif, comment tu vas en ce moment ?

 

« Moi ça va en ce moment, je suis revenu de ma blessure avec une belle cicatrice au visage, faite par un coéquipier. Je suis revenu dans le groupe comme il le fallait mais c’est vrai qu’on a pas mal d’absences au niveau offensif. On savait à quoi s’attendre et on a un groupe homogène et chacun travaille pour pouvoir remplacer les absents à n’importe quel moment du championnat. »

 

Le dernier match c’est une défaite, cela fait longtemps que cela ne vous était pas arrivé, qu’est ce qui n’a pas fonctionné là-bas ?

 

« C’est vrai qu’on est revenu avec une défaite mais on ne peut malheureusement pas toujours gagner. On doit passer par des défaites, des échecs et c’est comme ça que l’on apprend. On s’est remis au travail tout de suite. Il n’y a pas d’alerte. »

 

C’est plus long à digérer quand vous n’enchainez pas les matchs avec le calendrier ?

 

« Oui c’est vrai qu’on enchaîne pas. On a eu presque 2 semaines de remises en question mais on est revenus à l’entraînement pour combler nos lacunes et s’améliorer. On n’a pas de matchs mais on arrive à travailler correctement. »

 

Avec seulement 2 matchs en novembre, est-ce que cela donne encore plus d’enjeu aux matchs en question ?

 

« Oui et non. Jouer toutes les deux semaines nous donne peut-être encore plus d’envie mais quoi qu’il arrive, il y a un nombre de matchs dans la saison et qu’ils soient joués toutes les semaines ou une fois toute les 3 semaines, ils sont aussi importants les uns que les autres. Cet écart ne fait pas peur plus que ça. »

 

Au Parc des Sports, vous commencez à avoir une bonne réputation avec uniquement des victoires, aucun but encaissé. Vous êtes impressionnés de ce que vous faites ici ?

 

« On sait que c’est rare mais c’est surtout une bonne chose. Ça nous tenait à cœur de rendre le Parc des Sports imprenable pour les autres. On arrive à installer une certaine pression pour les équipes qui viennent chez nous et cela fait plaisir de ne pas prendre de but. Une saison c’est long et il va falloir maintenir ces efforts-là. »

 

Cela vous tient à cœur de pousser cette série de victoire et d’hermétisme ?

 

« C’est clair que lorsque l’on goûte à la victoire, on ne veut connaître plus que ça. Il y a pas mal de supporters qui viennent cette année, personnellement c’est la première fois que je vois autant de personnes au stade. On se doit d’offrir un spectacle de qualité aussi donc ça nous tient à cœur de garder cette invincibilité à domicile. »

 

Godson est bien cette année avec pas mal de passes et de buts. Tu l’as connu l’année dernière : est-ce que tu sens qu’il a franchi des paliers ?

 

« Oui clairement il franchi des paliers. L’année dernière, il a fait une très bonne arrivée en nous aidant pour l’opération maintien et cette année c’est vraiment un joueur dont on a besoin. Il montre qu’il franchit des paliers avec ses statistiques mais surtout par son jeu et son implication. »

 

Tu as déjà joué avec un joueur qui va aussi vite ?

 

« Oui, un seule fois. J’ai joué avec Mons Bassouamina qui est aussi un des meilleurs passeurs du National actuellement. C’est un régal de jouer avec ce genre de joueur ! »

 

Ta saison tu la vie comment entre les blessures et ton temps de jeu ?

 

« C’est ma première saison en National, l’année dernière j’ai eu la chance de l’intégrer que les 6 derniers mois. J’ai enchaîné pas mal de victoires donc c’est une réussite pour le moment même si ce n’est que le début. J’ai eu une petite blessure qui m’a freiné mais ça fait partie d’une saison et ça fait partie du football. »

 

Justement cette blessure, comment tu l’as vécu. Tu gardes des appréhensions ?

 

« Comme quand un joueur se fait une entorse, il va avoir du mal au début à poser son pied ou à frapper. Un choc comme ça à la tête avec l’ouverture qui s’est faite, ça fait peur. On a peur de repartir au contact avec la peur d’un coude ou d’une tête d’un autre joueur. On revient petit à petit pour arriver à jouer comme si de rien était et je pense que je suis maintenant arrivé à ce point. »

 

 

Laurent Guyot, entraîneur du FC Annecy

 

On attaque un mois de novembre particulier avec seulement deux matchs, cela donne d’autant plus d’importance à ces deux rendez-vous ?

 

« Non dans le sens où cela reste 2 matchs et il faut être prêts quand le match se présente. De ne pas jouer la semaine dernière c’était certes une frustration de l’élimination en coupe mais quand je me suis projeté sur l’état du groupe, s’il il avait fallu faire un match dans un autre derby contre Chambéry, je pense que j’aurais dû prendre plusieurs joueurs dans la réserve pour aligner une équipe. J’étais déçu de ne pas être au tour suivant mais vu l’état des troupes, cela ne m’a pas chagriné de ne pas jouer se week-end même si j’aurais préféré poursuivre en coupe. C’est le challenge en ce moment, d’essayer de récupérer les joueurs blessés. »

 

Le match d’Avranches c’est un match sans expliqué par les absents et l’enchaînement des matchs ? 

 

« Il y avait des absents mais honnêtement, on a perdu 1 point car vu ce que l’on a produit, au mieux on faisait 0-0. Il n’y avait pas grand-chose à dire sur la victoire d’Avranches car globalement, en étant aussi peu dangereux on ne peut pas espérer grand-chose. J’aurais préféré 3 points mais on se projette vite sur la réception du Mans et pour être prêt à rencontrer cette équipe solide, avec des ambitions dans ce championnat. »

 

Tu t’attends à quoi car on ne sait pas trop les situer ?

 

« Oui enfin, moi je les situe en les voyant jouer quelques fois (rires). C’est solide, il y a aussi quelques suspendus chez eux. Ils ont du talent individuel et il faudra jouer sur nos forces. »

 

Tu attends une réaction par rapport à Avranches ?

 

« Je n’attends pas de réaction mais une continuité. A Avranches, le problème n’était pas l’état d’esprit ou le manque d’envie. On n’a simplement pas réussi à faire ce que l’on faisait d’habitude et on est tombé sur une équipe d’Avranches qui a bien fermé. La victoire n’est pas un hold-up. On a eu 2 accros en 12 matchs donc à nous de continuer sur la même dynamique. »

 

Comment on gère ces périodes plus « vides » ?

 

« On va chercher à combler avec 2 matchs amicaux. Ce qui est important c’est d’anticiper ce qui se passera après et continuer de travailler pour les semaines qui viennent. On va rentrer dans l’hiver et tout le monde connaît nos conditions d’entraînement donc on est obligés de s’adapter. Ces matchs de préparation permettront de voir du monde, faire jouer ceux qui jouent. Il faut aussi quelques ambitions avec l’équipe réserve pour pouvoir augmenter le niveau de compétition. »

 

On avait parlé d’un bilan après 12 journées, comment tu vois les choses ?

 

« On a 12 journées et 26 points, si je peux en avoir autant dans 12 journées j’en serai très satisfait. Le classement ne signifie pas grand-chose car c’est une photographie à un moment donné. On a une dynamique et une confiance dans l’équipe même si cela reste fragile. On veut s’appuyer sur nos forces et l’état d’esprit des gars est incroyable. Si on maintien cela, on poursuivra les bonnes performances. »

 

A Avranches, tu as aussi changé la charnière. C’est durable ?

 

« C’est des choix que je fais en rapport avec les états de forme, les performances, également avec les matchs rapprochés. Je suis très satisfait des 3, même si je sais qu’il y en a d’autres qui ont moins joués. Je dois prendre une décision mais cela ne remet pas en cause l’association entre Jon (Goncalves) et Biss (Mendy) que je trouve excellente et Kevin (Mouanga) s’intègre avec l’un et avec l’autre régulièrement. Jon a pris un choc à la tête le vendredi qui ne l’empêchait pas de jouer mais j’ai estimé que c’était peut-être le moment de mettre Kevin. On a perdu donc on dira que je me suis trompé mais c’est comme ça. Je suis quand même très content des 3 et il y a une concurrence très saine entre eux. »

 

Hugo Burg – FC Annecy

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

Billetterie en ligne

Réservez vos places
Et gagnez du temps à l'entrée du stade

Boutique en ligne

Découvrez tous les produits
Livrés partout en France

Devenir partenaire

Découvrez nos offres
Et rejoignez le réseau
Partenaires
Partenaires institutionnels