Actualité

FC Annecy
yzeure

Nous sommes dans les objectifs fixés

01 janv. 2017
En direct du Fécé /
Alors que ses joueurs sont au repos jusqu’au 30 Décembre, l’entraîneur Helder Esteves revient sur la première partie de saison du FC Annecy en CFA. Le coach des Rouges dresse un bilan positif de ces cinq premiers mois et évoque les axes d’amélioration et les objectifs de la deuxième moitié de championnat.
Helder, comment juges-tu cette huitième place qu’occupe le FC Annecy à la trêve ?

« La place, je ne la juge pas vraiment. Je regarde davantage notre nombre de points et notre avance par rapport à nos concurrents. Je m’attache surtout à notre évolution depuis le début du championnat. Nous avions trois objectifs, à savoir le maintien en CFA, le développement des infrastructures du club, et le développement des joueurs. Si le championnat s’arrêtait aujourd’hui, nous serions maintenus. Au niveau structurel, on peut voir à quel point le club a évolué, avec beaucoup de choses nouvelles au niveau de l’accueil des spectateurs, des partenaires … Concernant le développement des joueurs, on peut remarquer que l’identité de jeu de l’équipe a su évoluer. Je pense que les gens ont rarement été déçus du spectacle au Parc des Sports cette saison. L’évolution des joueurs est pour moi symbolisée par l’intégration d’un garçon comme Guillaume Odru, qui a été formé au club, et qui s’inscrit complètement dans le projet CFA. On peut dire qu’à mi-saison, nous sommes dans les objectifs que nous nous sommes fixés ».

 

As-tu des regrets par rapport à certains résultats ou scénarios ?

« Il y a un peu de frustration de ne prendre qu’un seul point sur les trois derniers matches, c’est impensable. On offre le but qui permet à Villefranche de l’emporter alors qu’on avait été meilleur sur le terrain. On fait jeu égal avec Grenoble, mais là encore on leur fait un cadeau. A Yzeure, on laisse filer une victoire qui nous tendait les bras … C’est dommage, car sur le plan du jeu, je constate qu’hormis la réserve de l’OL, aucune équipe ne nous a vraiment déstabilisée ».

 

Quelle équipe t’a le plus impressionné lors des matches allers ?

 « Le Puy possède une vrai identité de jeu, liée certainement à la qualité de ses joueurs. C’est une équipe bien organisée, difficile à bousculer, et capable de bien se projeter vers l’avant. Ils misent sur un jeu direct, comme on a pu le constater à nos dépens lors de la 4ème journée. Leur première place n’est en aucun cas due au hasard ».

 
Sur quels points ton équipe doit-elle encore progresser ?

Dans notre production sur le terrain, nous devons gagner en régularité, incontestablement. Aujourd’hui on peut dire qu’on sait attaquer sur des attaques placées et sur des attaques rapides. On a prouvé qu’on sait défendre avec un bloc bas et qu’on sait également presser. Par contre, on a montré qu’on ne parvenait pas à le faire sur 90 minutes. On n’est pas encore investi comme pourrait l’être un joueur professionnel. Chaque garçon doit prendre conscience qu’il a une mission sur le terrain, des objectifs à atteindre tout en prenant du plaisir. J’aimerais vraiment qu’on progresse sur ce point-là. Cela nous permettra de conserver un résultat, chose que nous n’avons pas réussi à faire à Yzeure par exemple ».

 

Le visage de l’équipe a pas mal évolué cet été, avec des joueurs qui sont arrivés très tard. On imagine que ce n’est pas simple à gérer pour un entraîneur …

« On se rend compte qu’il y a toujours des imprévus dans une saison. C’est un peu anecdotique, mais néanmoins c’est une réalité technique. Certains garçons ont raté un bout de la préparation pour partir en vacances, d’autres nous ont rejoint tardivement… Travailler sur un projet de jeu avec un groupe qui n’est au complet que depuis environ un mois et demi, ce n’est pas évident. Ce que les joueurs ont produit en si peu de temps, c’est pas mal ».

 

Quels sont les joueurs qui t’ont marqué lors ce de cette première partie de saison, ou que tu n’attenais pas forcément à ce niveau ?

« Guillaume Odru devait faire la préparation estivale avec le groupe CFA et, au final, il a été amené à jouer en tant que titulaire à de nombreuses reprises. Je savais qu’il y avait de la qualité chez lui, mais je ne pensais pas le voir bousculer des garçons qui étaient déjà séniors la saison passée. Je pense aussi à garçon comme Micka (Desbiolles), qui a un peu souffert par moments, mais qui a la volonté de se développer. Il s’inscrit aujourd’hui dans quelque chose de logique et enchaîne les bons matches. Ce que montre Nicolas Poulain après un an sans jouer, c’est très bien également. C’est un joueur d’instinct que je contrains à se diversifier, pour qu’il soit encore meilleur. Mathieu Guillaud et Nassim Akrour ont été des vraies satisfactions, on sent qu’ils prennent du plaisir sur le plan technique et ils sont décisifs ».

 
Quels seront les objectifs en deuxième moitié de championnat ?

« Si nous voulons obtenir le maintien, l’objectif sera de mettre à profit nos productions en terme de résultats. On veut être capable de répondre à l’enjeu par un jeu cohérent. On peut ne pas batailler pour le maintien jusqu’à la dernière journée si on met les ingrédients nécessaires. Si on ne le fait pas, on peut vite se retrouver en grand danger. La poule est homogène, chaque équipe est capable d’accrocher des résultats. Il faudra faire preuve d’une grande concentration et de détermination, à commencer par ce match très important face à Andrézieux le 07 Janvier ».

 

Le groupe connaitra-t-il des modifications cet hiver ?

« Je n’en vois pas l’intérêt. Nous comptons un groupe de 28 éléments, ce qui est largement suffisant. Hormis Olivier Sorlin et les deux gardiens remplaçants, tous les joueurs ont été utilisés lors des matches allers. Il n’y a pas de hiérarchie. Tout le monde a eu la possibilité de s’exprimer, et tout le monde l’aura également en deuxième partie de saison. Je n’enterre personne. Ceux qui seront les plus performants joueront ».

 

C’est ta première expérience en tant qu’entraîneur à la tête d’un groupe Sénior. Comment la vis-tu ?

« Je m’épanouis complètement dans ce que je fais. J’ai la même réflexion que quand j’étais joueur. J’aime échanger, partager avec mes adjoints pour prendre la meilleure décision. Je suis hyper content de pouvoir exercer ce métier, et de pouvoir le faire au FC Annecy. Je veux mettre le jeu au cœur du projet, et cela rejoint le travail réalisé par les éducateurs chez les équipes de jeunes. Je suis vraiment imprégné par la mission qui m’a été donnée par le club. Depuis que je suis arrivé dans le département, j’ai une idée précise de ce qu’il est possible de faire au FC Annecy. Les gens commencent petit à petit à s’intéresser à nous et à se greffer à notre projet. On peut vraiment faire de belles choses ».

 

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND

Vos commentaires

Retour
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

FC Annecy Web TV

Retrouvez les vidéos du FC Annecy
sur la Web TV du club

Rejoignez notre réseau

Devenez partenaire du FC Annecy,
et bénéficiez d'avantages pour votre entreprise

Instagram

Rejoignez notre page Instagram @fcannecy
et accédez à du contenu exclusif
Partenaires
Partenaires institutionnels