Actualité

FC Annecy
_copie-0_P1150365

National 2 (J18) – Nicolas Garby : « On ne veut rien lâcher »

31 janv. 2019
En direct du Fécé /
En conférence de presse mercredi, Nicolas Garby a abordé le déplacement de samedi sur la pelouse de Hyères FC. Le latéral gauche de 26 ans évoque aussi la solidité actuelle de l’équipe et sa situation personnelle, lui qui n’a pas raté une seule minute de jeu lors des sept dernières journées.

Nico, est-il facile de se replonger dans un match face à un concurrent direct après une semaine de coupure ?

« Pour moi, c’est toujours embêtant de ne pas jouer en championnat le week-end, surtout qu’on va à nouveau devoir couper le week-end prochain, juste avant la réception de Jura Sud. Ce ne sont pas les périodes les plus faciles à gérer, même si on a montré qu’on savait le faire en l’emportant contre l’OL après un week-end sans match. Après la mini trêve hivernale, on a attaqué l’année par deux victoires. Le plus important est d’avoir toujours le même état d’esprit. On ne veut rien lâcher »

Es-tu surpris de voir Hyères dans la course à l’accession ?

« Je n’avais pas joué le match aller à Annecy (0-0). Mais depuis les tribunes, j’avais trouvé cette équipe très solide. Ils auraient même pu gagner en fin de match sur une grosse occasion. Hyères a réalisé un beau parcours en Coupe de France, ils ont failli sortir Grenoble. Ils ont des joueurs de qualité donc leur place en haut de tableau est méritée ».

« On a cette volonté de ne plus prendre de but »

Le match aller (0-0) n’avait pas été très emballant en terme de spectacle …

« Les premières rencontres qui ont eu lieu au Parc des Sports n’étaient pas les plus plaisantes mais parce que les équipes venaient la plupart du temps pour ne pas se découvrir. Pour qu’il y ait du spectacle, il faut que les deux équipes aient envie de jouer, comme on peut le voir quand on affronte les réserves professionnelles. Ce match aller contre Hyères intervenait assez tôt dans la saison, il nous manquait encore beaucoup d’automatismes ». 

Contre l’Olympique de Marseille (II) (4-0), l’équipe a su garder son but inviolé, ce qui n’est arrivé que t fois jusqu’à présent…

« Pour nous, défenseurs, ne pas prendre de but est une récompense. A Marseille, on a vraiment vu que toute l’équipe s’est arrachée pour y parvenir. On était embêtés d’avoir pris ces deux buts contre Nice (II) car on restait sur une belle dynamique sur le plan défensif. Contre l’OM (II), on a su réagir et ne pas reproduire les mêmes erreurs. On est solide en ce moment, et on a cette volonté de ne plus prendre de but. C’est ce qui fait notre force ». 

Cette solidité défensive affichée depuis la fin d’année 2018, est-ce avant tout un changement de mentalité ?

« Cette envie de ne pas prendre de buts, on l’avait avant. Mais maintenant, on une ossature qui commence à ressortir. On se connait beaucoup plus, on a davantage d’automatismes et de vécu qu’en début de saison. Le travail paie. On a de la qualité dans le secteur offensif donc si on ne prend pas de buts, on aura de grandes chances de prendre des points. On sait que souvent, les équipes qui montent sont celles qui encaissent le moins de buts. La saison dernière, on était un peu dans la même situation. Lors de la deuxième moitié de championnat, on était beaucoup plus solide. Depuis que je suis au club, on a toujours eu ce temps de rodage ».

 « Je ne peux pas me reposer sur mes lauriers »

Sur le plan personnel, tout semble bien se passer pour toi …

« Quand tu joues et que l’équipe tourne bien, c’est forcément plaisant. En défense, c’est agréable d’évoluer avec un garçon comme Manassé Enza-Yamissi. C’est un patron et il me parle beaucoup. Mais rien n’est acquis car le groupe est large et le coach a plusieurs solutions. Je me suis préparé mentalement à moins jouer, ça n’empêcherait pas que je sois déçu car je suis un compétiteur et j’ai envie de jouer tous les matchs. Je continue de travailler pour progresser car je ne peux pas me permettre de me reposer sur mes lauriers ».

Tu as l’avantage d’avoir, depuis la saison dernière, des automatismes avec Stéphan Varsovie, qui évolue devant toi dans le couloir gauche…

« Je l’ai souvent dit, c’est facile de jouer avec Steph devant soi car il connait le poste d’arrière gauche, et il sait les efforts qui doivent être fait par le milieu de couloir. On a des automatismes qui sont plus faciles et c’est peut-être ce qui plait au coach. Steph réalise une superbe saison, il est notre meilleur passeur. Je m’entends bien aussi avec « JJ » Rocchi, qui a été efficace à chaque fois qu’il est entré. C’est un avantage pour le groupe d’avoir plusieurs solutions ».  

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

A VOIR AUSSI

National 2 (J19) – Le débrief

17 févr. 2019
Retour sur les faits marquants de la victoire (4-0) du FC Annecy hier ...

National 2 (J19) – Helder Esteves : « Une équ...

17 févr. 2019
En zone mixte, Helder Esteves a mis en avant les efforts produits par ...

National 2 (J19) : Le Fécé frappe un grand co...

16 févr. 2019
Le FC Annecy a réalisé une belle opération dans la course à l’accessio...

Billetterie en ligne

Réservez vos places pour les matchs
et entrez plus rapidement au stade

Rejoignez notre réseau

Devenez partenaire du FC Annecy,
et bénéficiez d'avantages pour votre entreprise

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match
Partenaires
Partenaires institutionnels