Actualité

FC Annecy
_copie-0_P1190433

National 2 – Migouel Alfarela : « C’était ma dernière chance »

04 janv. 2019
En direct du Fécé /
En s'engageant jusqu' à la fin de la saison au FC Annecy, Migouel Alfarela s'apprête à prendre un nouveau départ. Lors de sa présentation mercredi, l'attaquant de 21 ans est revenu sur sa situation difficile vécue après son départ du Havre qui l'a contraint à aller travailler dans le bâtiment et sur cette opportunité de redonner un élan à sa carrière de footballeur.

Migouel, peux-tu te présenter aux supportrices et supporters du Fécé ?

« J’ai 21 ans, je suis né à Montivilliers près du Havre. Je suis arrivé au Havre Athlétic Club à l’âge de 7 ans, j’y ai effectué toute ma formation. J’ai quitté le club au mois de mai dernier, et j’ai signé en novembre à l’ESM Gonfreville-l’Orcher, qui évolue en National 3 ». 

Tu as quitté Le Havre parce que le club ne te proposait pas de contrat ? 

« Le club m’avait d’abord proposé un contrat professionnel d’un an, puis ça s’est transformé en un contrat amateur d’une année que j’ai refusé. Cet été, je devais signer au FC Sion. Mais ça n’a pas pu aboutir car Le Havre demandait des indemnités de formation et des pourcentages à la revente. Le  club suisse à refusé et je me suis donc retrouvé sans club ».

« Je suis allé travailler dans le bâtiment, j’ai vu ce que c’était la vie »

Tu as ensuite décidé de mettre le football derrière toi …

« La situation était compliquée avec Le Havre sur le plan administratif, et du coup je ne touchais pas de salaire. Etant donné que je suis père de famille, il a fallu que j’assume sur le plan financier et donc je suis allé travailler dans le milieu du bâtiment. Je ne le regrette pas, c’était une bonne expérience, ça m’a montré ce que c’était la vie. Mais je préfère être sur un terrain à jouer au ballon plutôt que de taper avec un marteau ».

Comment s’est déroulée ton arrivée au FC Annecy ?

« Le directeur du centre de formation du Havre, François Rodrigues, a appelé Jean-Philippe  Nallet. Il savait que le club recherchait un attaquant capable de prendre la profondeur. Il lui a proposé mon nom. Pour moi, le foot était très loin, je n’y croyais plus du tout. Je me suis dit que c’était ma dernière chance, et qu’il fallait que je la saisisse. J’ai discuté avec monsieur Nallet et je suis venu quelques jours au mois de décembre participer aux entraînements de l’équipe ». 

Dans quel état d’esprit abordes-tu désormais cette deuxième partie de saison, toi qui n’as pas beaucoup joué depuis le mois d’août ?

« J’ai une grosse envie. Même si je n’ai passé que quelques jours ici au mois de décembre, j’ai repris l’envie de jouer au foot. Je suis heureux d’être ici, j’ai été bien accueilli et je pense que je vais m’épanouir au FC Annecy. Le club a un projet ambitieux, et mon but est de l’aider à monter en National 1.  Pour cela, il faut déjà que je m’adapte à mes nouveaux coéquipiers, au jeu de l’équipe pour être performant sur le terrain ».

Parle-nous de ton profil d’attaquant ?

« Je suis un attaquant polyvalent, je peux jouer à la fois dans l’axe en numéro 9, dans une position un peu plus reculée mais aussi sur les côtés. Je suis assez rapide, j’aime beaucoup percuter et demander les ballons en profondeur ».

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

A VOIR AUSSI

National 2 : le programme de la semaine

22 juil. 2019
Les Rouges s'entraîneront 4 fois cette semaine à Seynod et disputeront...

National 2 – Amical : Premier succès en phase...

20 juil. 2019
Le FC Annecy a décroché son premier succès en phase de préparation en ...

National 2 - Amical : Un bon test cet après-m...

20 juil. 2019
Une semaine après son court revers (0-1) face à la JS Kabylie, le Fécé...

Billetterie en ligne

Réservez vos places pour les matchs
et entrez plus rapidement au stade

Rejoignez notre réseau

Devenez partenaire du FC Annecy,
et bénéficiez d'avantages pour votre entreprise

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match
Partenaires
Partenaires institutionnels