Actualités

FC Annecy
_copie-0_Lucas Mocio vs Bastia Borgo

National 1 (J3) – Lucas Mocio : « Il ne nous manque pas grand-chose »

18 nov. 2020
En direct du Fécé
Mardi en conférence de presse, Lucas Mocio a évoqué le match en retard des Rouges vendredi (19H00) au stade des Fins contre le FC Villefranche-Beaujolais, son ancien club. Le gardien annécien revient également sur sa situation personnelle, lui qui a intégré le onze de départ depuis trois journées.

Lucas, vous allez enchaîner un deuxième match à domicile pour la première fois de la saison…

« Ça fait du bien d’enchaîner un deuxième match à la maison, on évite la fatigue des déplacements et ça va nous permettre de prendre encore plus nos marques au stade des Fins ».

Justement, que penses du stade des Fins que vous avez découvert samedi dernier ?

« Quand on aura nos supporters dans les tribunes, ce stade des Fins sera parfait pour nous. Il ressemble un peu à celui de Rumilly de part la proximité du terrain avec le public. C’est dommage de jouer à huis clos, mais on ne va pas faire les difficiles, on est déjà contents d’être de retour à Annecy ».

L’état de la pelouse du Stade des Fins a-t-il eu une importance lors du match contre Bastia-Borgo (1-1) ?

« La pelouse a rendu plus difficile la construction du jeu même si on a réussi à faire des bonnes choses par séquences. Ça ne nous permet pas de jouer comme on le souhaiterait mais le terrain est le même pour les deux équipes. Nous sommes sur le même pied d’égalité que l’adversaire ».

Ce premier match en retard face à Villefranche est une opportunité de revenir à hauteur des Caladois au classement et d’engranger cette première victoire à la maison …

« Comme nous le répète le coach, tous les matchs sont importants cette saison. On ne peut pas se permettre de donner plus d’importance à telle ou telle rencontre. Tous doivent être abordés de la même manière, avec l’envie de prendre les trois points ».

Pour assurer le maintien, il faut avant tout battre les concurrents directs. Ce sera le cas vendredi soir …

« On sait que nos résultats face aux concurrents directs auront une importance dans la course au maintien. Mais on a vu qu’on était capables d’aller prendre des points à Avranches, qui ne fait pas partie de la même moitié de tableau que nous. Le match de vendredi contre Villefranche est important, mais pas plus que tous ceux qui nous attendent derrière ».

Tu connais très bien le FC Villefranche-Beaujolais. Est-ce un match qui te tient particulièrement à cœur ?

« J’ai joué 4 ans à Villefranche en équipes jeunes avant de rejoindre l’Olympique Lyonnais. C’est une ville que je connais très bien, mes parents habitent juste à côté. Je suis attentif à l’évolution du club. Il a beaucoup grandi et a obtenu cette accession en National 1 un peu plus tôt que nous. Ils sont actuellement dans la même position que nous, ils auront faim de victoire donc à nous de mettre les bons ingrédients pour décrocher les 3 points ».

 

"En cinq mois, j'ai beaucoup appris aux côtés de Thierry"

 

Qu’est ce qui manque au Fécé pour aller chercher cette deuxième victoire de la saison ?

« On n’a pas eu la chance jusqu’à présent de pouvoir enchaîner les matchs et d’avoir un rythme classique de compétition. Là, on a cette possibilité de le faire. Il ne nous manque pas grand-chose. On mériterait mieux par rapport au contenu de nos matchs, mais contrairement à la saison dernière, on n’arrive pas à garder un résultat. C’est ce qui faisait notre force l’an passé. Le niveau est plus relevé cette saison, mais on doit vite apprendre de nos erreurs pour ne plus avoir de regrets au coup de sifflet final ».

Le match à Avranches le 09 Octobre dernier (3-1) a été marqué par un changement de gardien. Comment l’as-tu vécu ?

« J’ai bien été aidé par le coach et par Thierry Debordes, ils m’ont mis dans les bonnes conditions pour que je prépare ce match de la meilleure des manières. J’ai eu la chance de débuter par une victoire, ce qui permet de se mettre en confiance pour la suite. Je travaille beaucoup avec Thierry pour me sentir serein et en confiance sur le terrain ».

On sait qu’il y a peu de rotation sur le poste de gardien de but. On imagine que ça ne doit pas être évident à gérer quand on ne joue pas …

« Quand on est joueur de foot et compétiteur, on espère toujours jouer tous les matchs. Même quand je ne jouais pas, Thierry Debordes m’a toujours motivé en me montrant mes qualités et en me faisant beaucoup travailler. Depuis cinq mois j’ai beaucoup appris à ses côtés et je pense avoir évolué en tant que gardien de but ».

Sur quels points estimes-tu avoir progressé aux côtés de Thierry Debordes ?

« Le jeu au pied est un axe de travail qu’on a mis en place pour que ce domaine ne soit plus un défaut, et que je puisse évoluer avec plus de confiance. Sa méthode de travail est différente, elle nous permet de travailler davantage des situations de matchs. Ça nous permet d’être aptes à réagir quand cette situation se produit le week-end ».

Enchaîner les matchs va, on l’imagine, t’aider à poursuivre ta progression ?

« Bien sûr, on sait que c’est en enchainant les matchs qu’on a le plus de chances d’être performant. Après, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers et ne pas relâcher les efforts qu’on fait la semaine aux entraînements depuis cinq mois ».

Tu as la possibilité d’engranger du temps de jeu et de gagner ta place dans le onze de départ …

« Le coach fait ses choix mais j’ai envie de lui montrer que je suis performant. C’est ce que j’essaie de faire tous les jours à l’entraînement pour prouver que j’ai ma place sur le terrain ».

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND  

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

Billetterie en ligne

Réservez vos places
Et gagnez du temps à l'entrée du stade

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match

Devenir partenaire

Découvrez nos offres
Et rejoignez le réseau
Partenaires
Partenaires institutionnels