Actualités

FC Annecy
Paul Delecroix interview

National 1 – Paul Delecroix : « Reprendre du plaisir et aider le club à sauver sa place en N1 »

13 janv. 2021
En direct du Fécé
Troisième gardien du FC Metz, Paul Delecroix a décidé de rebondir et de relever le challenge du FC Annecy. Le portier de 32 ans souhaite retrouver le plaisir du terrain et aider le club à aller décrocher le maintien en National 1.

Paul, peux-tu nous présenter ton parcours de footballeur ?

« J’ai commencé le foot dans le club de ma ville natale, Amiens, où j’ai pu signer mon premier contrat professionnel en 2010. A 22 ans, j’ai été prêté une saison à Niort en National. Nous sommes montés en Ligue 2 et le club a racheté mon contrat. Je suis resté trois ans à Niort en Ligue 2 puis j’ai rejoint le FC Lorient en Ligue 1 en 2016. En 2018, j’ai signé au FC Metz où je suis resté deux saisons et demie ».

Parle-nous de ton arrivée au FC Annecy, alors qu’il te restait cinq mois de la fin de ton contrat au FC Metz…

« Ca faisait six mois que j’étais dans une situation compliquée au FC Metz, avec un statut de 3e gardien. J’avais en tête d’attendre la fin de mon contrat pour trouver un nouveau projet, mais mon agent m’a transmis la proposition du FC Annecy. C’était une réelle opportunité pour moi de remettre le pied à l’étrier et de pouvoir rejouer régulièrement à un bon niveau de compétition. A 32 ans, je m’inscris dans un nouveau challenge ».

La situation était définitivement bloquée pour toi au FC Metz ?

« Lors de la première partie de saison, avec Vincent Hognon, je savais qu’il n’y avait aucune opportunité pour moi. A son retour à la tête du groupe, Frédéric Antonetti a vu que je travaillais bien aux entraînements mais il n’a pas pu mettre en place une rotation avec le second gardien puisque le championnat de l’équipe réserve s’arrêtait à cause du confinement. Ce n’était pas facile tous les jours mais les conditions d’entraînements à Metz et le fait que ma famille se plaise en Lorraine m’avaient incité à terminer mon contrat au FC Metz ».

"Je connais déjà le Parc des Sports"

Tu t’es engagé jusqu’au 30 Juin 2021. Quel est ton objectif pour cette deuxième partie de saison ?

« Je viens ici pour reprendre du plaisir sur le terrain mais surtout pour aider le FC Annecy à sauver sa place en National 1. C’est important de pérenniser le club à ce niveau, car il y a un beau projet ici ».

Que connaissais-tu du FC Annecy avant ton arrivée ? 

« Je connaissais peu le club, qui vient d’arriver en National 1. Mais le monde du football est petit, et il est très facile d’obtenir des renseignements. Je savais que le club était en train de mettre en place un projet très intéressant. Je connais aussi plusieurs joueurs comme Matthieu Sans avec qui j’ai évolué à Niort ou Jordan Adéoti, Romuald Marie et Anthony Le Tallec contre qui j’ai joué. Je connais déjà le Parc des Sports, dans lequel j’ai joué avec Niort contre Evian TG  en Ligue 2 ».

Quelles sont tes premières impressions sur tes nouveaux coéquipiers ?

 « J’ai remarqué tout de suite que tous les joueurs s’entendaient bien. Il n’y a pas de clan dans le vestiaire, l’ambiance est saine. Avec l’arrivée des nouveaux joueurs ainsi que le retour des blessés, il y a un beau potentiel dans cette équipe. Les trois gardiens m’ont bien accueilli. Je veux bien faire les choses pour bien m’intégrer à leur groupe, c’est important quand on arrive dans un club ». 

Peux-tu nous parler de tes qualités de gardien ?

« C’est toujours difficile de se décrire mais je dirais que j’ai un bon jeu au pied, une bonne lecture du jeu et des trajectoires, et une bonne prise de balle. A 32 ans, j’ai encore des choses à travailler. C’est aussi dans ce sens que je suis venu au FC Annecy car j’ai besoin de jouer pour encore progresser ».

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

Billetterie en ligne

Réservez vos places
Et gagnez du temps à l'entrée du stade

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match

Devenir partenaire

Découvrez nos offres
Et rejoignez le réseau
Partenaires
Partenaires institutionnels