Actualité

FC Annecy
Jean-Phi Nallet

Bilan – Jean-Philippe Nallet : « On a le groupe pour le faire »

08 janv. 2019
En direct du Fécé /
Le Manager Général du FC Annecy dresse le bilan de la première partie de saison de l'équipe N2, du groupe Espoirs, des équipes de l'Academy et nous parle du projet du centre d'entraînement.
La première partie de saison du groupe N2

«Nos prestations et nos résultats à l’extérieur sont très satisfaisants. Si on avait pu avoir le même bilan à domicile, nous aurions réalisé une première partie de saison vraiment très intéressante sur le plan comptable. Je dirais donc que le bilan global est un peu mitigé du fait de notre parcours à domicile qui nous laisse des regrets. A mon gout, sur certains matchs, on n’a pas senti une équipe conquérante comme elle doit l’être quand elle joue sur son terrain. On a manqué aussi d’agressivité et d’efficacité offensive pour remporter certaines rencontres. Vouloir marquer des buts c’est un état d’esprit. Aujourd’hui, on doit être dans l’action et non dans la réaction, on doit imposer les choses à domicile, garder la même attitude à l’extérieur car on a réussi à aller chercher des résultats dans des contextes pas évidents, ce qui prouve que l’équipe a des ressources mentales. Depuis Nancy, on voit une équipe qui se lâche plus, qui est beaucoup plus généreuse dans les efforts et dans les duels. On est sur la bonne voie. Je suis persuadé qu’en trouvant cette rigueur défensive et cette efficacité offensive, nous pourrons envisager une deuxième partie de saison intéressante.

La course à la montée

« Le classement est serré parce que le niveau de la poule est homogène. L’équipe qui réussira à être la plus régulière lors de cette phase retour sera celle qui aura plus de chance d’acquérir cette première place. Pour notre part, on doit s’appuyer sur ce qu’on a très bien réussi à faire à l’extérieur avec une solidité défensive, une générosité. On doit jouer libéré, sans retenue. On a le groupe pour le faire. La régularité sera primordiale, que ce soit contre les équipes de bas de tableau ou contre les concurrents directs. Si on reste sur la dynamique de la fin de première partie de saison, on aura de bonnes chances de jouer les premiers rôles jusqu’au bout. Il faut bien être conscient que nous ne sommes pas le seul club à briguer cette première place. Ceux qui croient qu’on va monter parce qu’on a une belle équipe, un projet ambitieux et un grand stade, se trompent. Le football, ce n’est pas que ça et on l’a vu lors de la phase aller ».

Les 2 points perdus sur tapis vert

« Je ne suis pas quelqu’un qui m’apitoie sur mon sort. Il y a eu une défaillance, une erreur humaine et nous l’assumons. Je préfère prendre cet épisode comme une opportunité. Si on parvient à aller jusqu’au bout cette saison, cela donnera encore plus de valeur à notre performance parce que nous avons dû faire face à un handicap supplémentaire par rapport à nos adversaires ».

Le groupe 

« Dès le début de la saison, on a vu que ce groupe avait de la qualité. Il a fallu aussi prendre en compte le nombre importants d’arrivées cet été et que chaque nouveau joueur puisse s’intégrer au groupe, au projet de jeu du coach, etc. Maintenant, il a fallu trouver des automatismes, que chacun puisse exprimer ses qualités dans un projet de jeu défini par le staff technique. Je pense que ce groupe est capable de faire de très belles choses. Ce groupe a la chance d’être fourni numériquement et de posséder des profils de joueurs différents qui donnent plus de possibilités au coach. Sur une course à la montée qui est très longue, je pense que ça peut jouer en notre faveur ».

Le bilan du recrutement estival

« Je dirais que le bilan est extrêmement positif. Ce qui m’importait avant tout, c’était de faire venir des garçons dont on connaissait les qualités de footballeur mais ayant avant tout un état d’esprit irréprochable. Et je pense qu’on a atteint notre volonté. Certains garçons ont mis plus de temps que d’autres à s’intégrer mais il faut être patient. La difficulté quand on arrive de l’étage supérieur, c’est d’avoir cette capacité à s’acclimater au championnat de National 2 parce qu’inconsciemment, tu as l’impression d’être au dessus. Pour terminer sur le recrutement, il faut savoir que ce n’est pas toujours simple de réaliser ce qu’on souhaite. Il faut arriver à trouver le bon profil au bon moment et  qui accepte de redescendre jouer un niveau en dessous ».   

Le mercato hivernal

« On a complété l’effectif avec des profils dont on avait besoin, à savoir un latéral droit et un attaquant de percussion capable de prendre la profondeur. C’est dans ce sens que s’inscrivent les arrivées de Jaffray Nsimba et Migouel Alfarela. Les faire venir une semaine avant la trêve était une bonne chose, ça leur a permis de gagner du temps dans leur intégration. Nous avons décidé de nous séparer d’Hugo Cianci et de Mohamed M’Changama au terme d’une réflexion commune. L’autre mouvement, c’est le départ de Mehdi Boudiba à Besançon. C’est un jeune joueur qui a du potentiel mais qui a besoin de jouer. Nous ne pouvions pas nous opposer à son départ qui représentait une opportunité pour lui ».

Le bilan de l’équipe Espoirs

« Si les résultats sont un peu décevants, je regarde également le contenu des rencontres et sur ce point, on peut dire que c’est très intéressant. Le groupe vit bien, s’entraîne bien avec un staff compétent et des jeunes joueurs ayant une vraie volonté de progresser. L’objectif du groupe Espoirs c’est avant tout de poursuivre la post-formation des jeunes.  Aujourd’hui on a souvent à faire à des joueurs qui sont trop pressés. La post-formation de garçons comme John Gonçalves, Nicolas Poulain, Nicolas Garby, Julien Perez ou Yanis Méguirèche a duré pratiquement cinq ans à travers plusieurs saisons en DHR, en Honneur et ensuite en CFA 2. Les joueurs doivent se donner le temps de pouvoir atteindre un niveau N2 dans un club où les attentes ont évolué. La marche entre l’équipe Espoirs et le groupe N2 est maintenant plus haute, ce qui oblige les jeunes ayant le potentiel pour franchir ce pallier à être armés pour jouer en National 2. Ce groupe Espoirs a un rôle essentiel dans notre projet ».

 Le bilan des équipes de l’Academy

« Les U19 et les U17 ont quasiment eu le même parcours, avec un démarrage plutôt compliqué. Pour les U19, l’année post-U17 n’est jamais simple avec un championnat d’Honneur qui se rapproche du football sénior. Pour les U17 Nationaux, il a fallu un peu de temps pour trouver des repères et ainsi se mettre au niveau du championnat National. Les U17 Honneur ont réalisé une magnifique première partie de saison avec une génération très prometteuse qui avait déjà accompli un beau parcours en U15 Elite la saison précédente. Nos U15 R1 vont devoir livrer une grosse bataille pour terminer parmi les six premiers de la poule et ainsi se qualifier pour la future poule d’Auvergne Rhône-Alpes qui sera constituée l’année prochaine ».  

Le projet du centre d’entraînement

« La première difficulté de ce projet du centre d’entraînement, c’est de définir le lieu de son implantation. L’idée serait de développer ce centre sur la zone des Iles. Mais ce projet n’est pas dépendant que de nous. On doit faire les choses progressivement et de manière intelligente pour avoir un centre d’entraînement performant sans qu’il pèse trop sur les finances du club. Ce projet doit être adapté à notre niveau de pratique et tenir compte des ambitions du club. On souhaite travailler dans de bonnes conditions et ne pas être en retard le jour où on passera au niveau supérieur. Aujourd’hui, nous possédons deux terrains synthétiques sur le site du Parc des Sports. Si on arrivait à avoir deux terrains en herbe et un lieu de vie aux Iles, ça deviendrait très intéressant. A travers leurs investissements, nos partenaires nous ont montré la voie. Désormais c’est aussi à la municipalité de décider si elle souhaite ou non un club phare dans le département ». 

Le bilan de la Bontaz Academy

« Il y a un pole sur Annecy qui représente les sections sportives de la 6e à la terminale soit 130 joueurs et un pole sur le Faucigny qui regroupe 80 enfants de la 6e à la 3e. L’excellent travail de la structure et les moyens mis par la famille Bontaz ont permis en deux ans d’avoir un rendu de qualité. L’objectif est de permettre aux passionnés de football de la Vallée de l’Arve d’avoir l’équivalent de ce qui existe à Annecy en matière de qualité et de quantité d’entraînements. C’était la volonté première d’Yves Bontaz ».

Les objectifs pour la 2e partie de saison

« On a tous envie de faire une deuxième partie de saison de qualité, c'est-à-dire d’essayer d’aller chercher cette première place en National 2 et de se donner les moyens de faire quelque chose de bien avec l’équipe Espoirs. Chez les jeunes, l’objectif premier est d’assurer au plus vite le maintien et pourquoi pas aller se hisser dans les cinq premières places si c’est possible ». 

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND

Le mot de Jean-Philippe Nallet : "Je présente tous mes voeux aux sympathisants du FC Annecy, et je souhaiterais avoir une grosse pensée pour Jayson Chambert, qui nous a quitté il y a un an. Nous ne t'oublions pas Jayson ".

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

A VOIR AUSSI

Academy : les résultats du week-end

26 mars 2019
Dans les résultats du week-end des équipes de notre Académy, à noter l...

Régional 2 : L’équipe Espoirs retrouve la vic...

24 mars 2019
Avec un total de sept joueurs U19 dans ses rangs, l’équipe Espoirs a r...

National 2 (J23) : le débrief

24 mars 2019
Retour sur les faits marquants de la victoire (1-0) arrachée dans les ...

Billetterie en ligne

Réservez vos places pour les matchs
et entrez plus rapidement au stade

Rejoignez notre réseau

Devenez partenaire du FC Annecy,
et bénéficiez d'avantages pour votre entreprise

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match
Partenaires
Partenaires institutionnels