Actualités

FC Annecy
_copie-0_Rémi Dru

Formation - Rémi Dru : « Il y a une vraie écoute du club pour se rapprocher du haut niveau »

20 juin 2019
En direct du Fécé
Classement des équipes, fonctionnement du groupe Espoirs, formation des jeunes, Rémi Dru dresse le bilan de la saison du pôle Formation du FC Annecy

Rémi, quel bilan global dresses-tu de la saison ?

« Je dirais que nous avons vécu une saison pleine. En U16, pour sa première année en Honneur, la génération 2003 a réalisé un bon championnat pour terminer parmi les cinq premières places. Avec l’OL et Saint-Priest, on était la seule équipe à jouer avec des garçons première année. L’autre satisfaction, c’est le bon comportement des U19 qui ont obtenu leur maintien en Honneur, un niveau qu’ils retrouvaient cette saison. Je voudrais aussi mettre en avant nos U15 qui ont été capables d’aller accrocher la poule Elite la saison prochaine suite à la réforme de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes. En terme de formation, il était important de maintenir les niveaux de pratique car ça permet aux garçons de se confronter au plus haut niveau. C’est un élément essentiel dans la formation du joueur. Au niveau de la préformation, il faut mettre en avant le parcours de nos U13 qui ont survolé la finale départementale et qui sont parvenus à battre un club comme l’Olympique Lyonnais lors de la finale régionale. Je veux remercier l’ensemble des entraîneurs et des dirigeants pour leur investissement autour de notre formation. Je m’aperçois maintenant depuis deux ans qu’il n’y a pas seulement un discours mais qu’il y a des moyens qui sont mis en œuvre pour obtenir des résultats ».

Quels sont les domaines sur lequel le club axe son développement en terme de formation ?

« Il y a deux ans, nous avons établi un diagnostic de toute la partie Formation du club. Il y a des choses qui étaient déjà très bien faites au FC Annecy et certains aspects sur lequel le club avait du retard. Sur l’aspect athlétique, l’arrivée de Stanislas Krug a permis de développer certaines choses. L’évolution a été importante et aujourd’hui, les garçons sortent des U17 Nationaux avec des statistiques comparables à celles des plus grands clubs français. Mais il y a aussi d’autres domaines sur lesquels nous travaillons. Dans notre analyse, nous avons constaté qu’aucun attaquant ne compte plus de 10 buts dans toutes nos catégories. La venue au club de Nicolas Goussé s’inscrit dans ce sens puisqu’il sera amené à travailler spécifiquement avec les attaquants. Il y a une réelle écoute de la part du club et du Manager Général Jean-Philippe Nallet pour essayer de franchir des paliers et de se rapprocher du haut niveau ».

Un des changements majeurs la saison prochaine sera l’incorporation de l’équipe sénior Espoirs à la Formation. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

« Il faut savoir que c’est le modèle qui est adopté dans tous les clubs professionnels. L’idée est d’ouvrir les portes et de faciliter l’intégration des garçons issus de notre formation à condition qu’ils aient le niveau et qu’il y ait un vrai investissement de leur part.  En tant que responsable de la Formation, la logique voulait que je prenne en charge cette équipe étant donné que j’ai la connaissance des générations qui vont arriver ».

A l’heure d’aujourd’hui, un jeune issu de la formation est-il capable de s’imposer en National 2 ? 

« Selon moi, il faut qu’on maîtrise les deux années post-bac. Certains garçons qui sont actuellement en U17 Nationaux seront capables d’aller jouer en National 2 vers l’âge de 20 ans. C’est à nous de maîtriser ces deux années qui les séparent du National 2 et de leur apporter ce qu’ils doivent encore acquérir pour pouvoir postuler. Aller chercher sa place dans une équipe première qui joue le haut de tableau en National 2, ce n’est pas évident. Il faut de la qualité. Des garçons comme Jocelyn Gay et Jonathan Ruque ont bénéficié d’une qualité de formation qui leur permet d’arriver progressivement vers là où on veut amener nos jeunes ».

A plus long terme, quel objectif se fixe le club sur le nombre de joueurs issus de la formation capables d’alimenter l’équipe fanion ?

« Les statistiques dans les clubs professionnels, c’est entre 1 et 3 joueurs par génération. Nous avons mis en place un projet de formation il y a deux ans. Dans trois ans, nous en aurons les premiers résultats. L’objectif sera alors de sortir entre un et trois joueurs chaque année. Si on y parvient, je considèrerai qu’on aura bien travaillé. Pour les autres, on doit être capable de leur apporter un bagage complet, tant sur le plan sportif que sur l'aspect humain». 

Propos recueillis par Jean-Baptiste VIVIAND

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

Billetterie en ligne

Réservez vos places
Et gagnez du temps à l'entrée du stade

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match

Devenir partenaire

Découvrez nos offres
Et rejoignez le réseau
Partenaires
Partenaires institutionnels