Actualité

FC Annecy
Stade du Coteau

Rétro : Quand le Fécé jouait au mythique stade du Côteau

24 mars 2020
En direct du Fécé /
En 1964, le FC Annecy prenait possession du Parc des Sports et quittait le vétuste stade du Côteau. Retour dans cette enceinte mythique du football haut-savoyard, lieu de rassemblement des Annéciens le dimanche après-midi, où les Rouges ont notamment construit leur titre de Champions de France Amateur en 1960.

Le stade du Côteau, c’est une partie de l’histoire du FC Annecy. Le stade du Côteau, ce sont d’inoubliables souvenirs d’une époque révolue que nous allons tenter de vous faire revivre. 

L’enceinte a été construite dans les premières années d’après-guerre. En présence du maire Lucien Boschetti, elle est inaugurée en 1947 à l’occasion d’un match entre de jeunes joueurs de la ville suivi d’une rencontre amicale entre le FC Annecy et les amateurs du Racing Club de Paris. Plus tard, le stade du Côteau sera à nouveau mis à l’honneur en accueillant un match de gala entre l’Equipe de France B et l’Irlande devant 5 500 spectateurs. 

Ceux qui ont connu le stade du Côteau se rappellent sans doute de sa configuration particulière, avec deux tribunes latérales en bois, accompagnées sur la longueur du terrain par des gradins d’ailes. Derrière les buts, pas de tribune mais une butte en terre où se rassemblaient les plus jeunes mais aussi les « ambianceurs » emmenés par le chef d’orchestre de l’époque, le Père André. 

Raymond Millon, qui a connu le stade du Côteau en tant que supporter puis en tant que joueur à partir de 1951, témoigne : « Il y avait 4 vestiaires avec des douches communes aux deux équipes qui étaient chauffées au charbon puis au bois. On s’échauffait sur un terrain de basket cimenté proche de la pelouse, et notre coach Lucien Leduc nous avait installé des carrés en bois peints de différentes couleurs pour nous faire travailler techniquement. La pelouse du Côteau était grasse. Je me souviens de ce match où les joueurs de Nîmes étaient venus avec des crampons en caoutchouc. Ils n’arrivaient pas à tenir debout et on leur en avait passé cinq … »

Le Côteau, le chaudron annécien

Jusqu’à son démantèlement en 1964, le stade du Côteau a été le lieu de rassemblement des Annéciens le dimanche après-midi à une époque ou seuls le football et le FC Annecy permettaient au public d’assister à du sport de haut niveau. Beaucoup d’entre eux se rassemblaient d’ailleurs dès le matin au Bar Le Sporting pour pronostiquer le score de la rencontre ou discuter de la composition de l’équipe. A 15H00, après le match de l’équipe Juniors en lever de rideau, le Côteau se transformait en véritable chaudron, prêt à exploser pour encourager le Fécé.

« Les spectateurs tapaient des pieds sur la structure en bois pour nous pousser, ça faisait beaucoup de bruit » se souvient Coco Girod, milieu de terrain offensif champion de France amateur en 1960. Raymond Millon confirme : « Le Côteau, c’était un peu comme le stade Geoffroy Guichard. Peu d’équipes venaient gagner chez nous, nous étions redoutables sur notre terrain ».

Quand André Giamarchi saute la main courante en plein match

Pendant près de 15 ans, le stade du Côteau a marqué la vie du FC Annecy, de ses joueurs et de ses supporters. Pierre Paclet, qui deviendra un peu plus tard un des capitaines historiques de l’équipe première, nous dévoile ses premiers s ouvenirs du Coteau alors qu’il était âgé de 10 ans : « Le Coteau brassait beaucoup de monde et l’ambiance y était familiale. Il y avait un marchand de cacahuètes qui passait dans les tribunes au plus grand bonheur du public »

Le Côteau, c’est aussi cette scène mémorable où l’avant-centre international français André Giamarchi, figure du club, a sauté la barrière de la main courante en plein match pour aller régler ses comptes dans la tribune avec un supporter aux propos virulents. 

Le Côteau, ce sont de nombreuses anecdotes dont celle de ces quatre dirigeants du Fécé contraints de couper la pelouse à la faux après avoir appris que la municipalité ne pouvait leur prêter la tondeuse habituelle. Ou encore celle de Coco Girod âgé de 18 ans, bloqué à l’entrée du stade par le guichetier qui ne l’avait pas reconnu, le jour de son premier match avec l’équipe première.

Si le stade du Côteau a aujourd’hui disparu, il reste bien ancré dans la mémoire de nos ainés. Le Côteau, c’est l’histoire du Fécé !

Jean-Baptiste VIVIAND

 

Vos commentaires

Retour ›
FC ANNECY
Présente
Devenez fan

A VOIR AUSSI

National 1 - Amical : FC Annecy - CS Chênois ...

13 juil. 2020
Retrouvez ci-dessous les photos du match amical (1-1) entre le FC Anne...

National 1 : le programme de la semaine

13 juil. 2020
Troisième semaine de préparation pour le groupe N1 qui affrontera Meyr...

National 1 / Amical - Michel Poinsignon : "To...

12 juil. 2020
La réaction de l'entraîneur des Rouges Michel Poinsignon après le matc...

Billetterie en ligne

Réservez vos places
Et gagnez du temps à l'entrée du stade

Boutique Officielle

Découvrez tous les produits
Disponibles les soirs de match

Devenir partenaire

Découvrez nos offres
Et rejoignez le réseau
Partenaires
Partenaires institutionnels